Bekaert: Rapport d'activités au premier trimestre 2016



11-May-2016

Press release

Summary & download

Bekaert connaît un solide début d'année

 

Résumé:

Au premier trimestre de 2016, Bekaert a enregistré une forte croissance organique des volumes au niveau du steel cord et des produits tréfilés pour l'automobile, liée à la bonne tenue du marché de l'automobile et à l'augmentation des parts de marché dans les marchés pneumatiques chinois. Le marché pneumatique en Chine a rebondi en prévision de nouveaux droits à l'importation aux E.-U. et de l'augmentation des prix des matières premières. Cet effet ne se répètera pas au second semestre de cette année. La demande de Dramix, les fibres métalliques pour le renforcement de béton, a augmenté de façon constante, plus particulièrement dans les marchés EMEA. Dans les marchés de l'énergie, Bekaert a enregistré une forte croissance du fil à scier profitant d'une vague de demande soutenue des marchés solaires. La demande des secteurs pétrolier et gazier s'est toutefois dégradée au niveau mondial.

Bekaert a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de € 884 millions au premier trimestre de 2016. Par rapport au même trimestre de l'année passée, notre solide croissance organique (+5,5%) a été, comme prévu, totalement annihilée par une baisse significative des prix du fil machine (-6%) qui a été transmise à nos clients. L'amélioration du mix produits (+3%) a plus que compensé l'érosion des prix qui perdure dans les marchés pneumatiques (-2%). L'effet net des acquisitions (+2%) et des désinvestissements (-2%) était neutre tandis que les taux de change défavorables ont généré une baisse du chiffre d'affaires consolidé de 2%.

Le chiffre d'affaire global  a diminué de 7% à € 1 030 millions sous l'effet de l'évolution défavorable des devises (-6%), essentiellement induit par la dévaluation radicale du real brésilien par rapport à la même période de l'année passée. L'effet net des acquisitions et des désinvestissements était négatif (-1%), dû à un transfert de contrôle dans un partenariat chinois. La croissance organique a été entièrement compensée, également au niveau global, par une baisse des prix des matières premières.


We use cookies in order to let you fully experience this website. Cookies are small files we put in your browser to mainly track usage or remember your settings of our site but they don’t tell us who you are. Want to know more about how we use these Cookies please read our Cookie policy.
Close